Le contournement sud de Saint-Brieuc : un projet de très grande envergure, démarré à la fin des années 1990. Sur les quelque 16 km que comptera cette rocade, 7,2 km, 2 échangeurs et 4 ouvrages d’art ont été réalisés.A venir, un échangeur, et 8,6 km de routes à réaliser.

Le contournement sud de Saint-Brieuc à terme

Corps
Carte du contournement sud e Saint-Brieuc

Les objectifs

Corps
  • Favoriser les déplacements du quotidien des habitants de l’agglomération de Saint-Brieuc dans de meilleures conditions de sécurité.
  • Permettre une meilleure liaison entre les zones d’attractivité économiques (Châtelets, Zoopôle, Plaines-Villes) et les communes de résidence en périphérie sud de Saint-Brieuc en améliorant les temps de parcours.
  • Désengorger la RN12 pour contribuer à l’accessibilité de la Bretagne nord.
  • Proposer une solution de déport sécurisé en cas d’événement majeur sur la RN12 ou comme itinéraire alternatif dans le cadre de chantiers d’entretien réguliers et nécessaires de la voie nationale, à l’image de ceux intervenus à l’été 2017.

Les chiffres-clé

  • 16 km à 2 x 2 voies
  • 4 échangeurs dont 2 sur la RN 12 (Perray et Sépulcre)
  • 8 ouvrages d’art courants
  • 2 viaducs de 150 m et 400 m
  • Un projet d’un montant total de 183 M€, pour lequel entre 80 et 85 M€ restent à financer. La Région, le Département et l’Agglomération sont aujourd’hui prêts à s’engager chacune sur 20 M€, soit 60 M€ au total.

Travaux : ce qu'il reste à faire

Corps
  • Section Les Plaines-Villes – N12 « Le Sépulcre »
    D’une longueur de 4 km, elle sera réalisée en 2 x 2 voies. Un chantier d’envergure, puisqu’il prévoit deux vallées à franchir, qui nécessiteront la réalisation de deux viaducs : le viaduc des Mines (400 m de long et 50 m de haut), et celui du Vallon de Corbel (190 m de long pour 36 m de hauteur). Autre caractéristique, des déblais importants, en particulier entre les deux viaducs. Au total, un chantier de 60 M€. 
  • Section Le Sabot – Le Merlet 
    L’extrémité de la section du contournement actuellement en service, côté Sabot, est raccordée provisoirement aux voiries existantes. Le projet prévoit :
    - La création d’une section nouvelle en 2x2 voies de 2 km, depuis le Sabot jusqu’à l’échangeur du Merlet
    - la réalisation de 3 ouvrages d’arts, dont celui du franchissement de la voie ferré non-électrifiée Saint-Brieuc-Loudéac,
    - la réalisation de l’échangeur du Sabot composé d’un pont dalle
    - le rétablissement de la rue de Baucemaine.
    Total des travaux : 15,2 M€ 
  • Doublement de la section Les Plaines-Villes – Le Merlet
    Déjà réalisés : deux ouvrages d’art en 2009 et 2010 : le passage supérieur du Merlet permettant le rétablissement de la RD 45 et celui des Plaines Villes permettant le rétablissement de la RD 712 et des voiries locales.
    Resteront à réaliser pour le doublement à 2x2 voies de cette section : le doublement des deux ouvrages d’art existants, et le doublement de la section courante sur un linéaire de 2,6 km environ.
    Coût du doublement de cette section : 8,5 millions.
  • L’échangeur du Sépulcre 
    Le projet de reconditionnement de l’échangeur prévoit :
    - au nord : créations d’une bretelle d’accès à la RN 12 vers Guingamp et reprise de la bretelle de sortie ; d’un giratoire permettant l’interconnexion des RD 6, RD 706 et de la voie communale vers Pordic avec la RN 12 ; d’une aire de covoiturage et de bassins d’assainissement
    - au sud : réalisation d’une bretelle de sortie à la RN 12 en provenant de Guingamp, avec voie directe d’accès au contournement Sud ; création d’un giratoire permettant l’interconnexion du contournement Sud et de la RD 6 avec la RN12.
    Coût total de réalisation du reconditionnement de l’échangeur : 4 millions.
    Rocade sud
    Photo : Thierry Jeandot

Travaux : ce qui a été fait

Corps
  • 2006-2010 : Etudes et acquisitions foncières
    sur la section Le Sabot (Zoopôle) et Le Perray (RN12) : 17,2 M€, financés de moitié entre le Département et l’Agglomération de Saint-Brieuc.
  • 2012 : Section Le Sabot – La Crarée
    D’une longueur de 3,3 km, cette section a été mise en service en juillet 2012, et financée à hauteur de 28,8 M€ par le Département (70%) et l’Agglomération (30%)
  • 2014. Section La Crarée – La Croix Gibat
    Mise en service en janvier 2014, cette section fait 2,1 km, et a été financée à hauteur de 9,4 M€ par le Département (70%) et l’Agglomération (30%).
  • 2017. Section La Croix-Gibat – Le Perray
    Longue de 1,8 km, cette section a été mise en service en janvier 2017. Elle a été financée à 70 % par le Département, et 30 % par l’Agglomération, pour un montant de 17,6 M€.
  • 2017. L’échangeur du Perray
    Mis en service en novembre 2017, il a été co-financé par l’État (27,5%), la Région (27 ,5%), le Département (22,5 %), et l’Agglomération (22,5 %), pour un montant de 16 M€.
  • 2020. Section Plaines-Villes – Le Merlet
    Sur cette section, réalisation d’un échangeur (Merlet), et de deux ouvrages d’art réalisés en 1 x 2 voies : l’un pour le franchissement des voies ferroviaires de la ligne Paris-Brest, en mai 2019, l’autre pour le rétablissement du passage inférieur de Saint-Hervé, et du terrassement, assainissement et chaussée de la section courante et la voirie de rétablissement, en février 2020. Total des investissements : 14 M€ ( études financées à 50 % par le Département et 50 % par l'Agglomération ; travaux financés à 70 % par le Département et à 30 % par l'Agglomération).
    Contournement sud, au niveau du Merlet. Photo : Thierry Jeandot
    Contournement sud, au niveau du Merlet. Photo : Thierry Jeandot

Les dates-clé d'une route attendue

  • 1999-2002 : études préliminaires et concertation sur la variante de tracé à retenir ·
  • 2002 : approbation par le Conseil Général et la CABRI du principe de tracé de la rocade
  • 2003-2004 : concertation sur le tracé à soumettre à enquête
  • 2005 : enquête publique
  • 2006 : arrêté de DUP par le Préfet des Cotes d'Armor le 21 juin
  • 2006 et suivantes : acquisitions foncières
  • Début 2008 : démarrage des premiers travaux de réseaux et d'ouvrages d'art
  • Eté 2010 : démarrage des premiers travaux de la voie principale
  • Eté 2012 : mise en service de la 1ère section entre Le Sabot (Zoopôle) et La Crarée