Conséquences de la tempête Ciaran

Réouverture des espaces naturels gérés par le Département

Le Dourven - Crédits : Yoan Briere - La Lanterne

Les sites naturels sensibles touchés par la tempête Cirian réouvrent progressivement. Vous pouvez prendre connaissance des sites à nouveau accessibles, et des dates de réouverture pour ceux qui ne le sont pas encore (dernière mise à jour : 22/02/2024).

  • Grâce à l'implication des agents du service pour établir les diagnostics, contacter et mobiliser les entreprises, qui assurent habituellement l'entretien de nos sites, dont les entreprises d'insertion mais également des entreprises spécialisées (grimpeurs élagueur) et l'intervention en régie des agents départementaux en régie (agents forestiers, jardiniers, agents des routes et du CTD), la majorité des sites ont déjà réouvert.

     

  • Le Département est propriétaire ou gestionnaire de plus de 3 500 hectares d’espaces naturels, dont 2 500 ha de forêts. Le passage de la tempête Ciaran n’a pas épargné ces sites, essentiellement les secteurs boisés et plus particulièrement sur le Trégor et le Centre Ouest des Côtes d’Armor. 

    le dourven après la tempête
    Le Dourven - Crédits : Yoan Briere - La Lanterne

    Qu’il s’agisse des massifs forestiers comme Beffou, Avaugour Bois-Meur ou du Gouët, des sites naturels emblématiques tels les marais du Quellen et de Trestel, la pointe du Guilben, la vallée du Moulin de la mer ou encore les chemins de halage et les voies vertes, partout, à des degrés divers, des dégâts parfois très importants ont pu être constatés. C’est en particulier le cas sur la pointe du Dourven.

    La forêt de Beffou
    Forêt de Beffou - Crédits : Services du Département
  • L'enlèvement du bois est interdit

    Par ailleurs, le Conseil départemental rappelle que l’enlèvement du bois est interdit et peut être qualifié de vol, passible de 3 ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende (Art. 311-3 Code pénal). Au-delà de la peine encourue, le Département insiste sur les risques d’accidents.

    Crédits : Valérie Le Bars
    Forêt de Beffou - Crédits : Services du Département

Contacts